Cartes conceptuelles

Les cartes conceptuelles (cartes heuristiques, cognitives ou mentales, ou mind maps en anglais) permettent de schématiser l’organisation de la pensée et de suivre le cheminement associatif derrière la structuration des connaissances. La carte conceptuelle exprime les liens sémantiques et hiérarchiques entre différentes idées ou concepts.

Utilisation pédagogique

Dans le contexte universitaire, la carte conceptuelle peut être utilisée de diverses façons. Vous pouvez demander aux étudiantes et étudiants d’en créer, individuellement ou en équipe, durant la classe. Cela les rend actifs, les oblige à réfléchir et à expliciter les liens entre les concepts qu’ils croient avoir appris. Une belle occasion d’enseignement par les pairs ou de réactivation des connaissances antérieures peut découler de cette activité. Vous pouvez l’utiliser pour faire une synthèse de la matière avant l’examen intra ou final, ou pour présenter comment s’organisent les contenus du cours, de la séance, etc.

Représentation d'une carte conceptuelle où des concepts sont liés entre eux
  • Attention

Il est possible d’utiliser les cartes conceptuelles pour évaluer le niveau de compréhension de votre groupe. Toutefois, il faut y réfléchir à deux fois, car leur correction constitue un défi. Vous pourriez par exemple :

  • En faire une activité en équipe durant la classe
  • Attribuer des points de participation pour la réalisation de la carte
  • Prévoir une rétroaction par les pairs sur la carte

…ou toute autre idée qui pourrait surgir en discutant avec un membre de la DAIP!

Créée par l’étudiante ou l’étudiant, la carte conceptuelle peut être utile pour…

  • Faire des liens entre les concepts vus dans le cours ou dans la séance pour faciliter la compréhension des étudiants
  • Faire la synthèse de lectures ou de concepts plus complexes
  • Apprendre aux étudiantes et étudiants comment organiser eux-mêmes les nouveaux apprentissages/idées/connaissances et réaliser eux-mêmes des cartes conceptuelles dans le cadre d’une stratégie d’étude (en prenant soin de concevoir la carte à voix haute devant eux)

Créée par l’enseignante ou l’enseignant, la carte conceptuelle peut être utile pour…

  • Résumer un cas, un texte, des entrevues ou autre
  • Synthétiser et organiser les concepts du cours
  • Valider son niveau de maîtrise des concepts
  • Permettre à l’enseignante ou l’enseignant de poser un diagnostic quant au niveau de maîtrise de l’étudiante et l’étudiant et d’ajuster son enseignement en conséquence
  • Partager et adapter sa propre organisation cognitive d’un problème ou d’un ensemble d’idées (lors d’un travail d’équipe, par exemple)

Avantages pédagogiques

La carte conceptuelle permet de rattacher les connaissances les unes aux autres, d’effectuer un classement et d’organiser les concepts, ce qui favorise à la fois la mémorisation et le transfert (ou réutilisation) des connaissances.

Toutefois, c’est la définition du lien qui unit deux concepts ou idées qui est l’exercice le plus complexe, mais surtout le plus bénéfique au niveau cognitif. Ainsi, il ne suffit pas de comprendre que deux concepts sont reliés entre eux, mais il faut qualifier le lien qui les unit pour que la carte conceptuelle remplisse entièrement sa mission.

Dans l’exemple ci-contre, les liens entre chaque concept sont explicités, permettant de « lire » la carte et d’en comprendre aisément la structure.

Carte conceptuelle à partir du mot carte conceptuelle
Caroline Lévesque-Pelletier

Qu’en pense la communauté enseignante de HEC Montréal?

J’utilise les cartes conceptuelles à la fin de chaque session comme exercice récapitulatif. Sur un tableau blanc ou à l’aide du logiciel de leur choix, les équipes s’adonnent pendant une heure et demie à synthétiser l’ensemble des contenus, après quoi chaque équipe présente leur carte au reste de la classe. Un peu de musique et un concours de la meilleure carte rajoutent un aspect ludique à cette activité que j’apprécie beaucoup, et les étudiantes et étudiants aussi!

Xavier Parent-Rocheleau
Professeur adjoint, Département de gestion des ressources humaines

L’utilisation des cartes conceptuelles vous intéresse?

Beaucoup d’outils permettant de faire des cartes conceptuelles sont disponibles sur le marché (Mind Map, Mindmanager, Mural, Miro, etc.), mais peu d’entre eux permettent d’identifier la nature du lien qui unit deux concepts. Aussi, la DAIP vous propose d’utiliser l’un des deux logiciels suivants qui sont disponibles gratuitement pour les communautés étudiantes et enseignantes de HEC Montréal :

Cmap Tools

Outil conçu par un institut de recherche américain, il est le plus utilisé dans le monde universitaire. Il nécessite une installation, mais est assez facile d’utilisation. L’interface a des airs vieillots, mais demeure relativement intuitive.

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner cette capsule de formation.

Edrawmind

La version gratuite de EDRAWMIND offre la plupart des fonctionnalités considérées comme essentielles lors du développement d’une carte conceptuelle et présente les avantages suivants :

  • Partage facile en mode collaboration ou en lecture seule
  • Pas d’installation nécessaire avec la version en ligne
  • Interface conviviale et attrayante

L’installation de la version logicielle est possible, mais la DAIP recommande la version en ligne d’Edrawmind , qui est plus simple à utiliser et permet de collaborer aisément à plusieurs sur un même projet.