Pédagogie active

La pédagogie active, qu’on oppose généralement à l’enseignement magistral, regroupe toute stratégie dans laquelle la participation active des étudiants et étudiantes constitue « le principal catalyseur du développement de la structuration de [leurs] savoirs, de [leurs] habiletés et de [leurs] attitudes » (Legendre, p.1015).

Autrement dit, la pédagogie active, c’est l’apprentissage par la mise en pratique : les activités que vous planifiez doivent donc engager activement vos étudiants et étudiantes dans leur processus d’apprentissage.

Dans cette page, vous trouverez :

Personnes étudiantes qui travaillent autour d'un même ordinateur

Pourquoi avoir recours à la pédagogie active?

Lorsqu’elle est liée aux objectifs pédagogiques, la pédagogie active peut avoir des retombées positives pour votre classe. En effet, une étude (Deslauriers et al., 2019) a confirmé que, même si les étudiants et étudiantes perçoivent l’exposé magistral comme étant préférable pour leur apprentissage, la réalité est qu’ils apprennent davantage dans un environnement où ils sont actifs. Plusieurs recherches ont aussi souligné que cette approche permet, entre autres, de développer ou d’améliorer :

  • La motivation

  • L’autonomie
  • L’engagement réel pendant les séances de cours
  • Les habiletés de pensée critique
  • Un apprentissage durable et en profondeur
  • Les habiletés interpersonnelles
  • La résolution de problèmes concrets et vraisemblables

(Desjardins et Sénécal, 2016, Dehaene, 2018, Prince, 2004)

Personnes étudiantes travaillant autour d'une table

Quelques exemples simples et (presque) sans préparation!

Que vous enseigniez à de petits ou grands groupes, vous pouvez faire usage de la pédagogie active à l’aide de méthodes simples qui n’exigent que peu ou pas de préparation. En effet, avoir recours à la pédagogie active ne signifie pas qu’on abandonne l’enseignement magistral, mais plutôt qu’on insuffle de la variété dans le déroulement de la séance de cours. Ainsi, pensez à ponctuer les moments magistraux (environ 15-20 minutes) avec des activités où les étudiants et étudiantes travailleront activement.

Voici quelques idées à découvrir pour vous permettre de débuter avec cette approche, ou simplement pour dynamiser votre enseignement :

Activité Explications

One-Minute Paper

  • À la fin d’une séance ou d’une activité, posez une ou deux questions à votre groupe-classe.
  • Donnez une ou deux minutes pour écrire une réponse (sur papier, à l’ordinateur ou sur un document partagé qui leur permet d’écrire dans l’anonymat, comme un document Word en ligne).
  • Discutez en petits groupes et/ou en plénière.

Exemples de questions :

  • Qu’avez-vous appris de plus important aujourd’hui?
  • En regardant vos notes, quelle a été l’idée la plus stimulante discutée dans la classe d’aujourd’hui?
  • Quelle(s) idée(s) pourriez-vous ou devriez-vous mettre en pratique?
  • Quel est l’argument (ou le contre-argument) le plus convaincant que vous avez entendu aujourd’hui?

Cette activité vous permet de vous faire une idée de la compréhension que votre groupe-classe a du contenu.

Muddiest Point

Il s’agit d’une variante du One-Minute Paper, mais dans lequel on pose la question suivante :

  • Parmi les sujets dont nous avons discuté aujourd’hui, lequel demeure le plus flou pour vous?

Cela vous permet de valider si plusieurs personnes dans votre classe ont besoin de clarification sur un sujet.

En rendant l’exercice anonyme, vous favorisez la participation d’un plus grand nombre de personnes . Il peut se réaliser sur Microsoft Forms, Wooclap ou Qualtrics, par exemple.

1-2-tous
(Think-Pair-Share)

Déroulement :

  • Posez une question à votre classe.
  • Donnez quelques minutes pour que chaque personne puisse réfléchir de manière autonome à la question et formuler ses propres idées.
  • Regroupez les étudiants et étudiantes en équipes de deux pour qu’ils échangent leurs idées pendant deux à trois minutes.
  • Enfin, rassemblez le groupe en plénière pour discuter des idées échangées.

Jigsaw ou Puzzle

Le Jigsaw (Puzzle) est une méthode d’apprentissage coopératif qui peut être utilisée dans une portion de cours ou pour remplacer un cours magistral.

Déroulement :
La classe est divisée en équipes de trois à cinq membres.

Chaque équipe a pour mandat d’étudier et de devenir « expert » d’un sujet (ex. : une équipe étudie le concept de mobilisation du personnel, une autre étudie le concept de gestion des conflits, etc.). On peut même déterminer les équipes la semaine précédente et leur attribuer des textes à lire sur leur sujet respectif.

  • Chaque équipe prépare du matériel qui permettra d’enseigner le concept qu’elle a étudié (PowerPoint, vidéos, etc.).
  • La classe est ensuite divisée en nouveaux groupes. Chaque groupe est composé d’un membre provenant de chaque équipe (ex. : une équipe comprendra une personne experte dans le concept de mobilisation du personnel, un expert dans le concept de gestion des conflits, etc.)
  • À tour de rôle, chaque personne experte a la responsabilité d’enseigner ce qu’il a appris aux autres membres de son groupe.
  • La mise en commun des différents sujets permet à chaque groupe de réaliser une tâche (ex. : un mandat fictif lié à la mobilisation du personnel ou à la gestion d’un conflit).

Pour plus d’information sur cette activité, consultez le site de l’Université Carleton.

 

Explications:

  • À la fin d’une séance ou d’une activité, posez une ou deux questions à votre groupe-classe.
  • Donnez une ou deux minutes pour écrire une réponse (sur papier, à l’ordinateur ou sur un document partagé qui leur permet d’écrire dans l’anonymat, comme un document Word en ligne).
  • Discutez en petits groupes et/ou en plénière.

Exemples de questions:

  • Qu’avez-vous appris de plus important aujourd’hui?
  • En regardant vos notes, quelle a été l’idée la plus stimulante discutée dans la classe d’aujourd’hui?
  • Quelle(s) idée(s) pourriez-vous ou devriez-vous mettre en pratique?
  • Quel est l’argument (ou le contre-argument) le plus convaincant que vous avez entendu aujourd’hui?
Explications:

Il s’agit d’une variante du One-Minute Paper, mais dans lequel on pose la question suivante :

  • Parmi les sujets dont nous avons discuté aujourd’hui, lequel demeure le plus flou pour vous?

Cela vous permet de valider si plusieurs personnes dans votre classe ont besoin de clarification sur un sujet.

En rendant l’exercice anonyme, vous favorisez la participation d’un plus grand nombre de personnes . Il peut se réaliser sur Microsoft Forms, Wooclap ou Qualtrics, par exemple.

Explications:

  • Posez une question à votre classe.
  • Donnez quelques minutes pour que chaque personne puisse réfléchir de manière autonome à la question et formuler ses propres idées.
  • Regroupez les étudiants et étudiantes en équipes de deux pour qu’ils échangent leurs idées pendant deux à trois minutes.
  • Enfin, rassemblez le groupe en plénière pour discuter des idées échangées.

Explications:

Le Jigsaw (Puzzle) est une méthode d’apprentissage coopératif qui peut être utilisée dans une portion de cours ou pour remplacer un cours magistral.

Déroulement :
La classe est divisée en équipes de trois à cinq membres.

Chaque équipe a pour mandat d’étudier et de devenir « expert » d’un sujet (ex. : une équipe étudie le concept de mobilisation du personnel, une autre étudie le concept de gestion des conflits, etc.). On peut même déterminer les équipes la semaine précédente et leur attribuer des textes à lire sur leur sujet respectif.

  • Chaque équipe prépare du matériel qui permettra d’enseigner le concept qu’elle a étudié (PowerPoint, vidéos, etc.).
  • La classe est ensuite divisée en nouveaux groupes. Chaque groupe est composé d’un membre provenant de chaque équipe (ex. : une équipe comprendra une personne experte dans le concept de mobilisation du personnel, un expert dans le concept de gestion des conflits, etc.)
  • À tour de rôle, chaque personne experte a la responsabilité d’enseigner ce qu’il a appris aux autres membres de son groupe.
  • La mise en commun des différents sujets permet à chaque groupe de réaliser une tâche (ex. : un mandat fictif lié à la mobilisation du personnel ou à la gestion d’un conflit).

Pour plus d’information sur cette activité, consultez le site de l’Université Carleton.