Évaluation de mi-trismestre

Vous vous questionnez sur l’efficacité de vos méthodes pédagogiques? Vous cherchez à comprendre où en sont les étudiants dans leur parcours d’apprentissage et à connaître leur perception quant à votre enseignement? Vous souhaitez que vos étudiants et vos étudiantes s’engagent activement dans leurs apprentissages? Vous souhaitez éviter les mauvaises surprises à la fin de la session et avoir la chance de réajuster votre enseignement avant?

Voilà plusieurs bonnes raisons de mettre en place une évaluation de mi-trimestre dans votre cours!

Même si vous enseignez depuis longtemps, l’expérience et la relation pédagogique est unique à chaque cohorte et évolue au fil des générations. Sans que vous ne puissiez toujours bien l’expliquer, certaines itérations de votre cours sont un succès tandis que d’autres ne se passent peut-être pas aussi bien. Toutefois, faire en sorte que les étudiants apprennent le mieux possible demeure votre responsabilité.

Personne enseignante dans une classe
Personne enseignante dans une classe

Qu’est-ce qu’une évaluation de mi-trimestre?

L’évaluation de mi-trimestre consiste à soumettre quelques questions ouvertes à vos étudiants et vos étudiantes portant sur le déroulement du cours et/ou votre enseignement. Les réponses à ces questions vous permettront de mieux connaître les aspects du cours qui méritent d’être conservés et d’identifier ceux qui devraient plutôt être modifiés d’ici la fin du trimestre, dans la mesure du possible. D’ailleurs, il vous faudra impérativement faire un retour à vos étudiants à la séance qui suit l’évaluation. Vous aurez ainsi moins de surprises lors de l’évaluation de fin du trimestre.

Quelles questions poser?

Voici des exemples de questions qui pourraient figurer dans votre évaluation de mi-trimestre :

  1. Quels sont les éléments que vous appréciez du cours?
  2. Y a-t-il des éléments que vous appréciez moins dans le cours?
  3. Quels changements apporteriez-vous pour faciliter les apprentissages dans le cours?
  4. Que pouvez-vous faire en tant qu’étudiant ou étudiante pour améliorer vos apprentissages dans le cours?

Vous pouvez évidemment questionner les étudiants et les étudiantes au sujet d’un élément qui n’est pas dans cette liste. Par exemple, vous pourriez utiliser cet outil dans le cas d’une nouvelle pratique que vous avez mise en place dans votre cours et dont vous souhaitez connaître l’efficience, l’utilité, ou au contraire, savoir pourquoi elle semble ne pas avoir les effets escomptés. Vous pourriez en apprendre beaucoup! Bref, vous pouvez adapter les questions à votre situation.

Manque d’inspiration? L’Université Berkeley a recensé des questions utilisées par son corps professoral (en anglais).

Personnes autour d'une évaluation
Personnes autour d'une évaluation

Quel est le meilleur moment pour faire cette évaluation?

Il est souvent suggéré de demander une rétroaction de la part des personnes étudiantes entre le quatrième cours et la mi-trimestre (Prégent, Bernard et Kozanitis, 2009). Comme son nom l’indique, l’évaluation de mi-trimestre devrait être complétée dans la première moitié du trimestre. L’important est surtout de prévoir suffisamment de temps pour faire un retour en groupe par la suite.

Comment vous y prendre

Pour diffuser un sondage anonyme aux étudiants, vous pouvez utiliser :

  • Microsoft Forms (en mode anonyme)
  • Tests & Quiz dans ZoneCours en format anonyme (les étudiantes et étudiants pourraient douter de l’anonymat)

Et le retour aux étudiants et étudiantes?

Idéalement, vous devriez le faire au cours suivant. Le fait de constater que vous allez tenir compte de certaines suggestions et effectuer certains changements qui ont été proposés donnera l’impression que vous êtes à l’écoute et que vous avez un certain souci pour l’amélioration et l’efficacité de l’apprentissage.

Il est possible de revenir sur chacune des questions et mentionner les réponses les plus fréquemment observées. Vous n’avez pas à revenir sur chacun des commentaires, surtout ceux avec lesquels vous n’êtes pas à l’aise. Dites à votre groupe que vous soulevez les éléments les plus fréquemment cités. Nous vous proposons de regrouper leurs commentaires et suggestions en trois catégories :

  1. Ce que vous changerez dès maintenant : ajouter du matériel complémentaire dans Zone Cours; faire des pauses plus fréquentes durant les exposés magistraux, faire davantage de liens avec des situations de la vie quotidienne, proposer davantage d’activités en équipes…
  2. Ce que vous changerez dès le prochain trimestre : revoir le nombre d’évaluations, modifier certains critères d’évaluation…
  3. Ce que vous ne pouvez pas changer pour des raisons pédagogiques, institutionnelles ou hors de votre contrôle : éliminer les textes difficiles à lire. Dans ce contexte, le fait de leur expliquer pourquoi vous préservez certains choix qui ne leur plaisent pas les aide à les accepter. Toutefois, vous pouvez suggérer des pistes de solution, comme fournir un glossaire ou des questions pour orienter la lecture.

Surtout, tentez d’éviter de tomber dans le piège du discours défensif. Exposez les choix et les contraintes, mais soyez ferme tout en démontrant de l’empathie pour les impacts générés chez les étudiants et étudiantes. Il ne s’agit pas de tout repenser votre cours, ce ne serait pas réaliste, mais de démontrer que vous cherchez des solutions et que leur rétroaction vous fait réfléchir.

Si vous désirez être accompagné dans cette démarche, n’hésitez pas à communiquer avec la DAIP.