Favoriser la concentration lors d’une séance de cours

Distinguer l’attention de la concentration

Une personne étudiante qui reçoit des stimuli

Attention

Qu'est-ce que l'attention?

L’attention est la capacité d’un individu à rendre ses sens disponibles à la réalité, que les stimuli soient externes (p. ex. : sons, odeurs, images, saveurs) ou internes (p. ex. : pensées, émotions). Être attentif, c’est faire l’effort de conserver un certain niveau de conscience de ces stimuli.

Pour bien comprendre le niveau d’effort engagé lorsque l’on « porte attention », on peut facilement penser à la différence entre voir et regarder, entre sentir et toucher, ou entre entendre et écouter.

Une personne étudiante qui tourne son attention vers l'une des flèches qui sont pointées vers elle.

Concentration

Qu'est-ce que la concentration?

La concentration suppose une fermeture volontaire de nos sens à ce qui peut nous distraire de ce sur quoi on souhaite porter notre attention.

Il est possible de porter attention à plusieurs choses en même temps, mais il est périlleux de se concentrer sur plus d’une chose à la fois lorsqu’on effectue une tâche qui requiert de la précision. À l’inverse, se concentrer sur une seule tâche, comme s’engager cognitivement pendant un cours, favorisera une meilleure rétention de la matière.

L’importance de la motivation

Une personne étudiante qui réfléchie

En sachant que la concentration implique une fermeture « volontaire » de nos sens aux stimuli qui peuvent nous distraire de l’élément sur lequel on souhaite se concentrer – ce que l’on souhaite apprendre – l’apprenant ou l’apprenante doit avoir la « motivation » de se concentrer. Il pourrait donc être intéressant pour vous de considérer les piliers de la motivation en apprentissage (.pdf) :

  • Sentiment de compétence – « Est-ce que je me sens capable ou non d’effectuer la tâche qu’on me demande? »
  • Perception de la valeur de l’activité – « L’activité proposée a-t-elle une valeur pour moi au sens où ce que j’apprends me sera utile en dehors de ce cours? »
  • Perception de contrôlabilité – « Je sens que je détiens un certain contrôle sur mon parcours d’apprentissage et les résultats que je peux anticiper. J’ai l’impression que si je fais des efforts pendant ce cours, ceux-ci porteront fruit. »

En considérant ces différents piliers, vous favorisez la motivation dans votre classe, l’engagement cognitif et ainsi, la probabilité qu’on se concentre davantage sur les activités d’apprentissage proposées est augmentée.

Distractions externes et internes

Une personne étudiante qui vit des distractions

Les distractions externes provenant de notre environnement peuvent être multiples : téléphone ou ordinateur portable, bruit, mouvements ou éléments visuels, conversations, etc. Pendant un cours, on peut réduire les sources de distractions en les éloignant ou en les éliminant de l’environnement immédiat de l’étudiant ou de l’étudiante ou en adoptant des stratégies qui inciteront ceux-ci à choisir volontairement de ne pas se laisser distraire par celles-ci.

Les distractions internes sont celles qui sont reliées à nos pensées (préoccupations, émotions, pensées vagabondes, etc.) ou encore à notre état physique (faim, inconfort, fatigue, etc.). Pendant un cours, vous pouvez adopter de nombreuses stratégies afin de réduire le risque que les membres de la classe portent leur attention sur autre chose que l’objet du cours et perdent ainsi leur concentration.

Stratégies

Un livre et une pomme

Considérations pédagogiques

En optant pour une planification rigoureuse de votre séance de cours, vous pouvez mettre en place différentes stratégies pour favoriser un meilleur niveau de concentration des membres du groupe.

  • Offrez une séquence d’activité variée. Alternez entre des exposés magistraux et les moments où les étudiants et les étudiantes sont actifs. Si vous enseignez à distance, passez régulièrement de la plénière aux discussions en sous-groupes.
  • Privilégiez les méthodes de pédagogie active.
  • Offrez un récapitulatif à la fin d’un segment et procédez à une synthèse des éléments importants à la fin de la séance. Mieux encore, demandez au groupe de reformuler vos explications. Cette stratégie favorise la rétention de la matière et vous permet aussi d’évaluer le degré de compréhension du groupe.
  • Travaillez sur la relation pédagogique (.pdf) en amont et de façon continue.
  • Restez attentif au niveau d’attention et de compréhension du groupe en posant des questions et en portant attention au langage non verbal, puis ajustez votre enseignement en conséquence.
  • Fournissez des notes de cours sommaires ou un support visuel. Les étudiants et les étudiantes pourront ainsi les compléter en prenant leurs propres notes pour demeurer actifs.
Des philactères