Ce texte est basé sur la recherche suivante :
Schneider, M., & Preckel, F. (2017). Variables associated with achievement in higher education: A systematic review of meta-analyses. Psychological bulletin, 143(6), 565–600. https://psycnet.apa.org/fulltext/2017-12895-001.pdf

Mise en contexte

Les deux dernières décennies ont connu une augmentation des études empiriques sur les variables liées à la réussite étudiante dans l’enseignement supérieur. Dans l’étude suivante, les auteurs se sont appuyés sur 38 méta-analyses en examinant 105 facteurs liés à la réussite pour mieux la comprendre et identifier comment la favoriser en classe.

Mise en pratique dans vos cours

À travers cette recherche, les auteurs ont notamment mis de l’avant cinq leviers sur lesquels les enseignants peuvent s’appuyer pour favoriser la réussite étudiante, parmi lesquels :

L’interaction sociale :

Premier constat : l’impact de l’interaction sociale sur l’apprentissage et la réussite étudiante reste aujourd’hui toujours aussi important.
Si l’apprentissage collaboratif a fait ses preuves, les auteurs rappellent que l’apprentissage en petits groupes est plus efficace lorsque :

  • chaque étudiant(e) a des responsabilités individuelles au sein de son groupe,
  • les étudiant(e)s ne peuvent résoudre la tâche que par la coopération,
  • les équipes sont composées d’un petit nombre d’étudiants (de 3 à 5 maximum)

Les auteurs soulignent également les apports de la discussion et la nécessité de poser les bonnes questions. S’il est recommandé de poser plusieurs questions en classe, on conseille de privilégier les questions ouvertes qui sont plus efficaces que les questions fermées, car les questions ouvertes nécessitent des étudiants qu’ils expliquent, développent ou évaluent, tandis que les questions fermées exigent simplement de rappeler des faits mémorisés.

Enfin, la disponibilité et la convivialité de l’enseignant(e), ainsi que l’intérêt et le respect démontré envers les étudiant(e)s sont aussi considérés comme essentiels. D’où l’importance de mettre en place un bon climat de classe.

L’apprentissage stimulant et significatif :

Il est primordial que les activités proposées en classe soient stimulantes et requièrent un engagement actif de la part de vos étudiant(e)s.

Pour ce faire, on encourage l’utilisation de l’apprentissage par projet ou par problème : en groupes, les étudiants travaillent sur des tâches authentiques et complexes, qui sont similaires à des projets en milieu professionnel. Généralement étalés sur des périodes prolongées, de tels projets aident les personnes étudiantes à voir comment le contenu de leur cours peut être utile, et à mettre en pratique les connaissances et les compétences visées.

Aussi, pour aider à percevoir la pertinence des nouveaux contenus, il est conseillé d’en expliciter l’utilité, de faire des liens avec les contenus abordés jusque-là, et de les rattacher à des exemples concrets et des situations réelles, issue de la vie professionnelle.

La présentation de contenu :

La manière dont vous allez partager votre contenu en classe a également un fort impact sur la réussite des étudiant(e)s: si cela peut sembler évident, il est toujours pertinent de rappeler que plus un contenu est présenté de façon claire et accessible, et mieux il sera compris et retenu par les étudiant(e)s. Pour ce faire, ayez recours au texte (en préférant quelques idées principales à des paragraphes complets) et à l’image (des illustrations, des diagrammes, des tableaux, etc.), en s’assurant qu’ils se complètent mutuellement.

Par ailleurs, votre capacité à susciter l’intérêt chez ses étudiant(e)s et son enthousiasme pour le cours et son contenu sont également importants. Par exemple, il est recommandé de débuter la séance avec une amorce accrocheuse pour retenir l’attention des étudiant(e)s (ex: lien avec l’actualité, petit quiz sur les perceptions, etc.)

L’évaluation formative :

Les auteurs appellent que l’évaluation a pour fonction principale de fournir aux apprenants de la rétroaction sur leur progrès et leurs besoins pour s’améliorer; de fait, il convient de ne pas sous-estimer l’importance des évaluations formatives – que l’on peut proposer au début du cours, et tout au long de la session.

À noter que les évaluations par les pairs et l’auto-évaluation aident également particulièrement les étudiant(e)s.

Enfin, les étudiant(e)s ont besoin de connaitre les critères de réussite des évaluations afin de prioriser les contenus à réviser, les compétences à travailler, et ainsi mettre toute leur chance de leur côté. C’est pourquoi, on vous encourage d’utiliser des grilles d’évaluation avec des critères clairs, et de les partager avec les étudiant(e)s.

La technologie :

Enfin, il est intéressant de tirer parti des technologies éducatives à votre disposition dans le cadre de ses séances – comme l’outil de vote interactif Wooclap, le mur collaboratif Padlet, etc. Notamment dans le cadre de cours en ligne, de tels outils permettent également d’encourager la participation des étudiant(e)s moins à l’aise de prendre la parole en grand groupe.